LES ANTIVIRUS

On aimerait tellement s'en passer ! Mais il faut malheureusement admettre qu'on en a toujours besoin.

Quel est le meilleur antivirus ? La question serait plutôt «  de quel antivirus avez-vous besoin ? » du plus simple à utiliser pour un néophyte à celui destiné aux utilisateurs avertis, il existe toute une palette de produits, payants ou gratuits, tous considérés comme bons, au moins pour détecter les millions de fichiers malveillants (voir glossaire) qui circulent sur le web, même si aucun ne les détecte à 100 %.

Certains programmes (troyens, logiciels espions) ou mails de type phising sont utilisés par les pirates pour récupérer toutes sortes de données personnelles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses e-mail...) utilisées à des fins malveillantes ou pour prendre le contrôle de l'ordinateur à distance. Ces logiciels espions peuvent se cacher au cœur de fichiers d'apparence anodine téléchargeables gratuitement sur le Web ou être dissimulés dans des pièces jointes. Il est également possible d'être infecté en surfant sur certains sites Internet, même sur des sites très connus.

Face à cette menace, installer sur chaque ordinateur au moins un pare-feu et un antivirus est indispensable. Le premier se charge de contrôler les échanges de données entre l'ordinateur et le réseau, le second tente de repérer les codes malveillants susceptibles de s'insérer sur le disque dur.

Tous les éditeurs de sécurité Internet proposent des suites complètes comprenant à la fois un pare-feu et un antivirus voire diverses autres fonctions protectrices (antiphishing, antispam, contrôle parental, etc.). Elles peuvent être achetées en magasin en version boîte ou téléchargées sur Internet sur le site de l'éditeur. Avant de faire votre choix, pensez à vérifier le nombre d'ordinateurs sur lesquels peut être installé le programme (la version boîte est généralement multiposte, mais il arrive que l'éditeur propose sur son site une version monoposte, moins chère) ainsi que la durée de la licence (1 ou 2 ans), c'est-à-dire la période pendant laquelle la base antivirus sera mise régulièrement à jour.

Par ailleurs les logiciels de sécurité Internet utilisent plus ou moins d'espace disque (à prendre en compte si votre disque dur approche de la saturation), de mémoire vive et de ressources du processeur. Il est donc possible qu'ils ralentissent l'ordinateur. Autres points à surveiller : la durée de l’analyse et l’impact au démarrage.

L'alternative gratuite

Si les suites de sécurité Internet coûtent relativement cher (40 à 70 € en moyenne), il est toutefois possible de faire des économies en optant pour des logiciels gratuits. Tous les fournisseurs d'accès à Internet mettent à la disposition de leurs abonnés un logiciel de contrôle parental, certaines messageries contiennent un filtre antispam et la plupart des navigateurs web (Internet Explorer 7, Firefox, Opera) intègrent désormais une fonction antiphishing. Les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS contiennent, quant à eux, un pare-feu basique intégré. Enfin, des éditeurs de sécurité mettent gratuitement à la disposition des internautes des antivirus dont les performances n'ont rien à envier à celles des versions payantes. Mais attention toutefois, car certains ne protègent pas contre les spywares ou les rootkits, ne portent pas d'attention particulière au téléchargement des fichiers, ne contrôlent pas forcément les courriels et leurs pièces jointes avant leur enregistrement sur l'ordinateur ou ne tentent pas de repérer en temps réel les sites Internet susceptibles d'infecter l'ordinateur. Ils ne bénéficient pas non plus des dernières innovations en matière d'analyse comportementale. Autant de manques qui pourraient se révéler fatals pour les utilisateurs les moins aguerris.

De toute manière, mieux vaut avoir à l'esprit qu'aucun logiciel de sécurité, qu'il soit gratuit ou payant, n'est infaillible. Pour limiter les risques au maximum, l'internaute doit faire preuve d'une grande vigilance. Il faut éviter de surfer sur des sites Internet incertains, de télécharger des fichiers dont la fiabilité n'est pas assurée ou d'ouvrir des pièces jointes douteuses, même si elles semblent provenir d'un de vos contacts. Il est également indispensable de remettre régulièrement à jour ses logiciels (pare-feu, antivirus, mais aussi système d'exploitation et navigateur web) et d'ouvrir un compte utilisateur dédié à l'Internet (surfer via le compte d'administrateur facilite l'accès des pirates aux fichiers et aux paramètres du système). Enfin, ne transmettez jamais identifiants ou mots de passe en ligne.

L’interface utilisateur est une donnée à ne pas négliger lors du choix : sans avoir à gérer la protection dans le détail, il est appréciable de pouvoir garder un contrôle sur ce que fait le logiciel.

Concernant les fonctionnalités, tous ont les fonctionnalités de base (défenses, mise à jour de la base de signatures, composant d’analyse comportementale, système de réputation, etc.) ; La différence se fait sur les fonctionnalités annexes dont vous aurez besoin (protection de l’identité, gestion des mots de passe pare-feu, lien du mur Facebook, etc.). Plus vous serez respectueux des bonnes pratiques et moins votre anti-virus aura besoin de fonctionnalités annexes.


En conclusion, 2 liens pour vous aider à faire votre choix :

Comparatif "Clubic"

Comparatif "Que choisir"